Menu
Log in

Se connecter

438 863-1711
direction@adicq.qc.ca
 

Créneau d'excellence de la chimie en Montérégie


Projet 

Comité :

  • Cédrick NOHILÉ, Directeur, Pole Innovation et formulation polymère, Soleno
  • Frédéric THIVIERGE, directeur ingénierie et maintenance, Greenfield Global
  • Véronic TRÉPANIER, chimiste, Glencore
  • Denis PICHET, président, Magnus
  • Leila GHORBEL, conseillère industrielle, Ministère de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie (MÉIÉ)
  • Chantal VIBOUX, direction territoriale de la Montérégie, de l'Estrie et du Centre-du-Québec
  • Jocelyn BIANKI, direction de l'entrepreneuriat collectif
  • Marie MORISSETTE, direction des zones d'innovation, des créneaux d'excellence et de l'entrepreneuriat
  • Nathalie BERGERON, conseillère en développement des créneaux et pôles d’excellence 
  • Richard DÉCARIE, p-dg de l'ADICQ

Qu'est-ce qu'un créneau d'excellence? 

Un créneau d’excellence se définit comme un ensemble d’entreprises d’une même région, menant des activités économiques interreliées. Ce regroupement vise à se démarquer de façon compétitive par rapport aux autres régions et sur les marchés internationaux, et ce, grâce aux compétences qui lui sont propres. Il s’agit d’une démarche stratégique de développement économique qui repose avant tout sur la notion d’excellence. Les créneaux offrent aux entreprises plusieurs services et des aides financières pour des projets collaboratifs spécifiques.

Contexte

Le secteur de la chimie au Québec est en pleine croissance ; il repose sur des entreprises et organisations solides et innovantes, qui font la fierté de notre industrie.

Mais il est difficile de se faire reconnaître en tant que secteur stratégique au Québec.

C’est pourquoi un groupe d’industriels, en collaboration avec l’ADICQ, s’est activement engagé à la création d’un créneau d’excellence de la chimie.

Cette démarche gouvernementale vise à « positionner les régions du Québec comme des sièges de compétences industrielles spécifiques reconnues en Amérique et dans le monde, en développant des créneaux et pôles d’excellence qui pourront devenir leur image de marque. »

La création d’un créneau d’excellence spécifique au secteur de la chimie permettrait au secteur de la chimie de se démarquer de façon compétitive par rapport aux autres régions et sur les marchés internationaux.

Le processus de création d’un créneau d’excellence comporte plusieurs étapes, dont l’une est de valider l’intérêt du milieu et de confirmer la pertinence de ce projet par les acteurs du milieu.

Soyons fiers de nos réalisations et de nos projets !

Document d'accompagnement Pourquoi un creneau de la chimie.pdf

Mission suggérée

Supporter et propulser le secteur de la chimie de la Montérégie afin qu’il soit reconnu comme un chef de file dans le secteur de fabrication de produits chimiques.

Vision suggérée

Accompagner les entreprises à exceller dans leur domaine et relever avec succès les défis d'avenir. Aider le secteur québécois de la chimie à mieux se positionner, à accroitre sa visibilité et à se distinguer au Canada, en Amérique du nord et même à l’international.

Pourquoi un créneau d’excellence de la chimie en Montérégie ?

La région de la Montérégie se démarque par le nombre important d’entreprises du secteur de la chimie sur le territoire et le potentiel de développement de ces entreprises innovantes et compétitives. De plus, ces entreprises ont démontré leur volonté de participer activement aux services et au développement d’un créneau d’excellence.

Un écosystème favorable et des secteurs industriels nombreux favorisent grandement la croissance du secteur dans la région. Pensons notamment à ces catalyseurs :

1) NovoParc de la Ville de Varennes et ses deux pôles spécialisés : les produits chimiques et pétrochimiques, et la recherche scientifique sur les nanotechnologies et recherche énergétique (Ville de Varennes, 2020).

2) Parc industriel de Salaberry-de-Valleyfield et sa plateforme chimique comprenant plus de 13 entreprises, 1 800 salariés et 600 emplois induits (Ville Salaberry-de-Valleyfield, 2017).

3) Région industrielle le long de l’autoroute 20, Boucherville, Longueuil, Sainte-Julie qui accueille un nombre important d’entreprises dans des secteurs variés en chimie tels que, entre autres, cosmétiques, nettoyeurs, polymères, batteries au lithium et traitement des eaux, .

4) Établissements d’enseignement et de recherche tels que l’université de Sherbrooke, l’INRS, l’École de technologie gazière d'Energir, le Centre d'excellence en électrification des transports et en stockage d'énergie d'Hydro-Québec, le Centre de Technologies en écologie industriel à Sorel-Tracy, et plusieurs autres collèges tel que le cégep Édouard Montpetit et le cégep de Saint-Hyacinthe. 

5) Présence d’un parc industriel important à Saint-Jean-sur-Richelieu, incluant les entreprises Soleno et Seqens, importantes dans le secteur de la chimie au Québec.

ADICQ, 1271 rue Ampère, Boucherville, Qc. Canada. J4B 5Z5

Tous droits réservés 2020.