438 863-1711
cpiche@adicq.qc.ca
 

Atelier: La méthodologie HAZOP

  • 13 Dec 2018
  • 13:00 - 19:30
  • MAGNUS 1271 rue Ampère, Boucherville, Qc.
  • 3

Registration


Registration is closed

La méthodologie HAZOP, les points essentiels (1/2 journée)

Soyez les mieux informés sur l'outil d’identification des risques le plus répandu dans les industries de procédé

13:00 à 16h30 Atelier technique: La méthodologie HAZOP
16h30 à 19h30 Cocktail de Noel!! (possibilité d'assister uniquement au cocktail!)

Développée d’abord en Angleterre au début des années 70 par l’entreprise ICI (Imperial Chemical Industries), la méthode HAZOP (« Hazards and Operability ») est aujourd’hui l’outil d’identification des risques le plus répandu dans les industries de procédé et reprises par les procédures d’analyse de risque des groupes chimiques en tant qu’analyse de risque recommandé ou obligatoire selon les entreprises, le type de procédé et la dangerosité des produits.

Une étude HAZOP, dans l’industrie du procédé, est une analyse détaillée des plans de circulation des fluides (schémas TI (tuyauterie et instrumentation) ou P&ID (Piping and Instrumentation Diagram) sur lesquels est représentée la totalité des appareils, tuyauteries, robinetterie, appareils de mesure, de contrôle et de régulation. L’analyse consiste à identifier de façon systématique les déviations possibles du procédé en fonctionnement normal ainsi que pendant les phases transitoires (arrêt, redémarrage, prélèvement d’échantillons…) afin de s’assurer que ces déviations n’entraineront pas un incident ou accident industriel. Outre la méthodologie systématique à appliquer pour analyser un procédé, l’HAZOP nécessite la mise en place d’un groupe de travail multidisciplinaire, une connaissance poussée du procédé, des bonnes pratiques applicables dans le domaine de la sécurité des procédés et un regard nouveau sur son fonctionnement.

Quelles sont les bases de la méthodologie et les points clés d’une HAZOP réussie ? Quelles sont les exigences reconnues et appliquées par la plupart des grands groupes chimiques utilisant cette méthodologie pour évaluer leur procédé ? Quelles sont les erreurs fréquentes rencontrées lors des analyses de risque ?








 

ADICQ, 1271 rue Ampère, Boucherville, Qc. Canada. J4B 5Z5

Tous droits réservés 2017.