Français

 
Historique of ADICQ

Pour la petite histoire

Le contexte de départ


À l’aube des années 1990, les ententes de libre échange qui avaient été signées dans le monde et l’évolution des technologies mettaient beaucoup de pression pour des changements dans les entreprises. Des dirigeants d’entreprises chimiques québécoises se sont réunis en présence de représentants du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie (MICT), dans le but de lancer une association sectorielle afin de créer une force qui représenterait mieux leurs intérêts et leurs attentes. À cette époque l’industrie chimique québécoise était composée surtout de PME et souvent elles étaient de type familial.

Lors d’une réunion tenue à Montréal le 26 novembre 1991 dans une salle au CRIQ, un comité provisoire de cinq personnes a été formé pour la réalisation du projet. Monsieur Florian Bonnier devient le président du mouvement, messieurs Robert Briscoe, Jacques Pichet, Rolf Maurer et Jean Boisvert occupent les autres postes de la direction. D’autres personnes assistaient à la rencontre : messieurs Robert Doyon, Richard Masson, Jacques Rochon et madame Raymonde Ouellette. Par la suite, celle-ci s’est vu confier par le Ministère le rôle de représentante gouvernementale pour la mise en place de l’Association.

En même temps, l’Institut de chimie et de pétrochimie (ICP) était créé par le ministère de l’Éducation, avec la collaboration de dirigeants de l’industrie pétrochimique et de représentants de leurs syndicats. La mission de cet Institut était de répondre à un réel besoin de main-d’œuvre qualifiée dans le large secteur de la chimie. Son défi a été de développer une offre de formation répondant à la demande des grandes entreprises de l’industrie pétrochimique, tout en se préoccupant des besoins des autres entreprises chimiques de petite taille, souvent très diversifiées dans leurs produits, concurrentes dans bien des cas.

Les entreprises en général devaient s’adapter rapidement à des pratiques d’affaires nouvelles à cause de la mondialisation du commerce, des nouvelles technologies et de la pression de nouveaux compétiteurs. On sait maintenant qu’il s’agit d’une période chaotique unique au monde. Comme par hasard, l’année 1991 est aussi celle de la création de l’Internet (World Wide Web), bien connu aujourd’hui. Cette technologie a été mise au point par deux chercheurs du Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN), messieurs Sir Tim Berners-Lee et Robert Cailliau, à Genève. Peu de gens pouvaient prévoir à ce moment-là les conséquences qui suivraient, aussi rapidement.